26
décembre
Par

Travail sécurité” est le mensuel de la prévention des risques professionnels édité par l’INRS. Sous l’intitulé “Ne pas faire l’impasse sur la prévention”, le numéro 798 du mois d’octobre 2018 consacre un article présentant l’intégration de cette thématique au sein de l’ensemble des formations de notre école.
En effet, l’INSA Strasbourg a été la première école d’ingénieurs à proposer une formation en santé et sécurité au travail dans ses cursus de formation (c’était en 1977).

En 2018,  Richard Saumon, enseignant plasturgiste et formateur certifié Prap a proposé, mis en place et assuré la formation d’un nouveau module optionnel (appelé module électif) : “La formation acteur Prap” (Prévention des Risques liés à l’Activité Physique ) . Notons que parmi les différentes formations obligatoires et optionnelles de l’INSA Strasbourg, celle-ci donne accès à une certification. 


Témoignage de Clément Bourquin, étudiant plasturgiste :

L’INSA propose désormais une formation acteur Prap, ouverte à tous les étudiants de l’INSA à partir du niveau bac +2. D’une durée de 24 heures, elle s’articule autour de contenus théoriques, de travaux pratiques et de projets. Étudiant en deuxième année en plasturgie, Clément Bourquin a suivi la formation Prap. Lors de son stage ouvrier, il a été amené à porter des charges lourdes, de manière répétitive. Et à ressentir une fatigue, voire des douleurs, en fin de journée.  « Dans notre futur métier, déclare Clément Bourquin qui était préparateur de commandes pendant deux mois, nous serons probablement amenés à diriger des équipes confrontées aux risques liés à la manutention manuelle de charges lourdes, très présents dans le secteur de la plasturgie, poursuit l’étudiant. Cette formation nous permet d’anticiper ce type de situations. »


Devant l’intérêt suscité par cette formation, Richard Saumon  formera d’autres ingénieur·e·s en 2019 .

L’INSA Strasbourg offre aussi la possibilité aux étudiant·e·s :

  • d’obtenir le certificat de “Techniques de sécurité appliquées au travail”
  • de se sensibiliser au risque chimique (encadré par Philippe Denier)

Retrouver l’ensemble de l’article : Ne pas faire l’impasse sur la prévention

Consulter le mensuel de l’INRS : Travail sécurité


Crédit “Image à la Une” : Philippe Castano pour l’INRS

 

Dans les mêmes thématiques :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *