08
novembre
Par

Depuis le 9 septembre 2019, l’INSA Strasbourg accueille la première promotion  de sa nouvelle formation d’ingénieur mécanicien, spécialité plasturgie, par la voie de l’apprentissage.

Pour cette première année, 11 étudiants ont été recrutés (pour un effectif nominal de 12 étudiants). Ces étudiants sont issus de DUT Science et génie des matériaux (SGM), Génie mécanique et productique (GMP) ou Mesures physiques (option matériaux et contrôles physico-chimiques) et pour certains de licences professionnelles (Plasturgie des Matériaux Composites). 

Photo de la promotion formation plasturgie par alternance INSA Strasbourg

Une formation tournée vers l’usine 4.0

Cette nouvelle formation en plasturgie a été imaginée en prenant en compte les besoins exprimés par les industriels du secteur. Elle se veut, donc, résolument tournée vers l’usine 4.0, et les compétences que les apprentis devront acquérir durant leur formation, leur permettront d’être les acteurs des transformations des entreprises de la plasturgie, tant au niveau de la gestion et du pilotage des outils de production (numérisation, digitalisation, cobotisaton, impression 3D voire 4D) que de la conception des pièces polymères ou composites en intégrant des démarches éco-respectueuses, avec une meilleure gestion de la valorisation des déchets et des rebuts, mais aussi en intégrant le cycle de vie complet des produits pour limiter son impact environnemental.

Le profil de compétences doit leur permettre de devenir des ingénieurs, chef de projet, intervenant à toutes étapes de la conception puis de la production de pièces en polymères et/ou en composites, qui sont largement utilisés dans tous les secteurs industriels (médical, sport, automobile, transport aérien, packaging, …). Les matériaux polymères et composites du futur devront intégrer de plus en plus de fonctions notamment électroniques avec les développements croissants en plastronique (drônes ou robots mobile autonomes).

Illustration de pièces polymères et composites

En parallèle, outre un socle de connaissances en construction mécanique, en transfert de chaleur ou encore en mécanique des fluides, la formation sera très orientée vers l’innovation et le design, avec notamment des modules de formation au sein du FabLab de l’INSA Strasbourg et des projets de conception produit en collaboration avec de designers. En dernière année de formation, les apprentis seront également placés au sein d’équipes de recherche afin de résoudre une problématique matériaux identifiés au sein de leur entreprise. Cette immersion au sein d’un laboratoire de recherche sera une réelle initiation à la recherche.

collaborations institutionnelles et interventions d’industriels

La formation voie pour la première fois la collaboration de l’INSA Strasbourg et du CIRFAP, chargé en particulier du placement et du suivi des apprentis en entreprise. Le CIRFAP est également acteur de la formation et accueille les apprentis en formation sur le site à Lyon sur plusieurs semaines, mettant à disposition leurs moyens de production de pièces plastiques (injection, extrusion, rotomoulage). Parallèlement, cette formation voit également la collaboration de l’ECPM, école d’ingénieur strasbourgeoise spécialisée dans la chimie et la formulation des matériaux polymères, mais aussi de Plastinnov, situé au sein du campus des métiers et des qualifications matériaux composites et plastiques.

La formation verra également l’intervention de partenaires industriels qui viendront apporter leur savoir-faire et leur expertise métier, tels que la société RJG qui décrira les solutions techniques pour instrumenter et connecter un outillage  de production de pièces plastiques. Des visites d’entreprises, comme le site de production Zwick – Roell en Allemagne, ou encore des participations à des salons de plasturgie, seront également organisées pour découvrir les innovations dans ce secteur industriel en perpétuelle mutation.

Parallèlement à la formation académique, les apprentis, salariés d’entreprises, sont tous les 15 jours en entreprise, où ils réalisent des tâches en lien avec leurs compétences acquises. L’accompagnement des tuteurs en entreprise est un réel atout pour les formations par la voie de l’apprentissage 

Liste des entreprises qui accueillent les apprentis de cette première promotion :

Les formations d’ingénieurs sous statut d’apprenti à l’INSA Strasbourg

Cette formation, montée en partenariat avec le CIRFAP et conjointement avec la branche professionnelle Allizé Plasturgie, vient compléter l’offre de formation d’ingénieurs sous statut d’apprenti. Ainsi, cinq spécialités sont désormais accessibles à la fois sous statut d’étudiants (FISE) et sous statut d’apprentis (FISA) : lé génie mécanique, la mécatronique, le génie électrique, le génie climatique et énergétique et, depuis septembre, la spécialité plasturgie, soit un flux total d’apprentis d’environ 80 étudiants par promotion ce qui représente près de 30 % des ingénieurs diplômés par l’INSA Strasbourg.

Plus d’informations sur la formation sous statut d’apprenti en plasturgie sur le site internet de l’INSA Strasbourg.

Hervé Pelletier, responsable de la spécialité plasturgie par alternance 

Crédits images : droits réservés

Dans les mêmes thématiques :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *